Crédit au Luxembourg pour français et belges frontaliers

Faire un prêt au Luxembourg en habitant en France ou en Belgique. Et pourquoi pas ? Les organismes de prêts aux frontaliers sont nombreux à offrir leurs services, et obtenir un prêt en Europe est tout à fait légal. Ainsi, emprunter au Luxembourg pour acheter en France, ou emprunter au Luxembourg pour acheter en Belgique est devenu monnaie courante


Les offres de crédit des banques luxembourgeoises pour les frontaliers français et belges


Qu’on soit travailleur frontalier belge, ou parmi les travailleurs frontaliers français, un prêt à l’étranger reste un crédit qu’il faut envisager avec prudence.

Il est important de s’adresser à un acteur financier majeur du système luxembourgeois afin d’éviter les mauvaises surprises. A la recherche d’une banque pour les frontaliers belges et français qui travaillent au Luxembourg, nous nous sommes penchés sur la société Keasy et la BGL.


BGL : Crédits pour frontaliers au Luxembourg


A la recherche d’un prêt au Luxembourg pour français, nous nous sommes penchés sur l’offre de prêts aux frontaliers français et belges de la BGL. BNP Paribas. Mais la BGL ce n’est pas que cela, on peut aussi y trouver :

  • La possibilité d’ouvrir un compte courant flexible (personnalisation des services)
  • Une information sur les déductions fiscales possibles pour les français ou les belges qui paient leurs impôts au Luxembourg
  • Des propositions d’épargne et d’investissement (produits structurés)

Les financements (prêts) permettent de changer de voiture (exemple) ou de déménager (achat d’un nouveau logement). Cette offre est valable pour les frontaliers allemands, français et belges. Les offres immobilières permettent, via un simulateur de crédit :

  • La rénovation de son logement
  • La construction de sa maison
  • L’achat d’une résidence secondaire
  • L’investissement dans l’immobilier


Les autres prêts de la BGL

Mis à part les prêts immobiliers, les frontaliers luxembourgeois ont la possibilité d’emprunter pour :

  • Un prêt personnel
  • Un crédit auto (changement de voiture, achat d’un véhicule neuf). A lire aussi : immatriculer sa voiture au Luxembourg
  • Une avance de cash (pour les besoins d’argent frais)
  • Une ligne de crédit (obtenir un crédit permanent, sorte de revolving pour tout achat de consommation)

Keasy : crédit pour les frontaliers luxembourgeois


Keasy est une société luxembourgeoise qui propose d’agir comme courtier pour des prêts français permettant de financer des biens immobiliers en Belgique. Ici, le transfrontalier va donc plus loin : il est possible d’acheter en Belgique, en profitant des taux d’intérêts français, quel que soit son pays de résidence. L’Europe est ici matérialisée dans toute sa splendeur. Une aubaine pour les particuliers qui travaillent au Grand Duché.

Le financement se fait en 5 étapes :

  • Plan de financement : quelle apport et quelle somme est-il possible d’emprunter ?
  • La recherche du bien immobilier à acheter en Belgique
  • La négociation : avec le vendeur, mais aussi des frais qui incombent à tout dossier immobilier
  • Analyse de l’offre de crédit
  • Conclusion du dossier

L’intérêt de prendre un courtier immobilier

C’est un acteur qui connaît bien les différents marchés, et les coûts de l’immobilier en Belgique en ce moment. Difficile de négocier avec des français pour les taux, des belges pour l’achat, et des luxembourgeois pour la fiscalité. Très souvent, le courtier dénichera les meilleurs taux du marché. Expert en négociation, son intérêt comme le votre sera de faire baisser les prix.

France, Belgique, Luxembourg, Allemagne. Les pays ont des frontières communes, et il est normal que les banques le deviennent aussi. Lors d’un achat immobilier, une fois s’être assuré de la bonne santé financière de l’organisme de crédit, il n’y à qu’une règle : le taux, le taux, le taux !